Version françaiseEnglish version

Glossaire Français / Anglais des antiquités

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Label SNACO village antiquaires.jpg
Label 2017 "Antiquité qualité" dans la catégorie "Village d'antiquaires" du SNCAO

Local à louer

N'hésitez par à nous contacter pour une demande de local.
Nous recherchons en particulier des antiquaires spécialisés en bijoux anciens ; les livres anciens ; objets de curiosités ; numismatique ; pendulerie/horlogerie ; orfèvrerie ; argenterie ; miniatures ; bronzes ; armes anciennes ; instruments scientifiques anciens ; maquettes anciennes ; papier peints anciens et antiquités modernes des décennies 1940 à 1970...

Galerie expertisée

logo FNEPSA.gif
L'Hôtel Dongier Antiquités fait appel à un expert affilié à la Fédération Nationale des Experts Professionnels en œuvres d'Art afin d'offrir à la clientèle le maximum de garantie.

La dorure

-LA DORURE SUR BOIS
La dorure sur bois s’est imposée en France à partir du règne de Louis XIV.
Elle connaît son plein essor après les fontes massives des pièces d’orfèvreries.
En 1773, Watin publie son traité, l’art du peintre, doreur, vernisseur dans lequel il énonce les règles et procédés qui sont toujours en vigueur aujourd’hui en grande majorité.

-La dorure à l’eau ou à détrempe, procédé importé d’Italie est connu depuis le Moyen âge.
Il donne l’illusion d’un ouvrage de métal massif qui vise à rivaliser avec les riches pièces d’orfèvrerie disparues.

-Phases préparatoires :
La pose de l’apprêt
Il faut interposer entre le bois et les feuilles d’or un support comparable à du plâtre composé de colle et de craie dit blanc de Meudon, de Bougival, de Champagne ou d’Espagne qui, par son adhérence et sa solidité, garantit la durabilité de la dorure.

La pose de l’assiette
C’est un composé de terre argileuse et de diverses autres matières, le tout détrempé dans de la colle qui a pour rôle de « happer » l’or déposé sur les parties saillantes, qui pourront ainsi être brunies.

-Dorure à la feuille, la pose de l’or :
L’épaisseur des feuilles n’excède pas 0 ,1 à 0,8 micron.
Après avoir détrempé à l’eau les couches de préparation, le doreur découpe les fragments de feuilles d’or nécessaires et pose l’or « happé » instantanément par l’eau des couches préparatoires.
Après séchage, les parties saillantes peuvent être brunies, rendues brillantes, d’autres parties seront « matées » puis patinées éventuellement.

-La reparure
Il s’agit de retrouver la finesse du décor sculpté empaté par les couches de blanc.
Le repareur un rôle primordial dans l’art de la dorure.
Il complète le sculpteur en apportant les ornements supplémentaires.

-LA DORURE SUR BRONZE
La dorure sur bronze est réalisée à l’or moulue
Le bronze doré fait son apparition dans le mobilier au XVIIème siècle.
La Dorure des bronzes au mercure est une technique très employée au XVIIIème siècle puis abandonnée au XIXème siècle en raison de sa nocivité et remplacé par le procédé d’électrolyse.
Rôle décoratif de plus en plus important du bronze doré au XVII et XVIIIème siècle.
L’or était pulvérisé puis amalgamé à du mercure ou « vif argent ». Son application était effectuée sur des bronzes ayant subi un décapage à l’ammoniac dit « eau forte ».
L’objet était ensuite passé au dessus du feu pour faire évaporer le mercure, l’or pénétrant le bronze dilaté.
Une fois refroidi, le bronze se rétracte et conserve l’or.

Pour vos restaurations de dorure faite appel à l'Atelier l'Art de l'Or que vous trouverez à l'Hôtel Dongier Antiquités

Retrouver une sélection de Miroirs-Cadres-Trumeaux à l'Hôtel Dongier Antiquités