Version françaiseEnglish version

Glossaire Français / Anglais des antiquités

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Label SNACO village antiquaires.jpg
Label 2017 "Antiquité qualité" dans la catégorie "Village d'antiquaires" du SNCAO

Local à louer

N'hésitez par à nous contacter pour une demande de local.
Actuellement nous avons un local de 21m² à louer
Nous recherchons en particulier des antiquaires spécialisés en bijoux anciens ; les livres anciens ; objets de curiosités ; numismatique ; pendulerie/horlogerie ; orfèvrerie ; argenterie ; miniatures ; bronzes ; armes anciennes ; instruments scientifiques anciens ; maquettes anciennes ; papier peints anciens et antiquités modernes des décennies 1940 à 1970...

Galerie expertisée

logo FNEPSA.gif
L'Hôtel Dongier Antiquités fait appel à un expert affilié à la Fédération Nationale des Experts Professionnels en œuvres d'Art afin d'offrir à la clientèle le maximum de garantie.

Foire août 2016
Exposition / vente de pièces DAUM de 1890 à 1990.

Nous avons eu l’occasion d’évoquer les noms d’Emile Gallé et des frères Schneider lors de la présentation par Pascal Hellouin, antiquaire spécialiste de la verrerie de l’école de Nancy, de pièces de ces verriers, dans sa boutique à l’Hôtel Dongier Antiquités.
Nous complétons notre propos par quelques repères sur le production Daum dont Pascal Hellouin expose courant du mois d’Août 2016, différentes étapes de cette production de 1890 à 1990.
Origine :
Jean Daum notaire à Bitche reprend la verrerie Sainte Catherine fondée en 1872 à Nancy par deux verriers de Sarrebourg Guillaume Avril et Victor Bertand. Elle est spécialisée dans a fabrication des verres de montre, flaconnage et gobeleterie.
En 1883 est créée l société DAUM et fils entre Jean DAUM et son fils Auguste.
A la mort de Jean, un autre fils Antonin Daum ingénieur de l’Ecole Centrale crée zu sein de l’entreprise un département artistique une partie de la production va alors s’orienter vers une production d’art e décoratif.
Celle-ci s’imposer au fils des nombreuses expositions internationales auxquelles Daum va participer.
I. DAUM et les expositions
La confrontation des produits venus du monde entier aux expositions universelles stimule l’innovation et fait progresser la production de la verrerie.
Deux expositions marquantes, celle de Chicago et celle de Paris
1. Exposition universelle de Chicago 1893 :La Ward’s fair
27 millions de visiteurs du 1er mai au 31 octobre 1893, plus de 50 pays participants, 100000 exposants dont 3650 français présents dans les domaines tels que ; horticulture, agriculture, électricité, transports, beaux-arts.
Daum est présent avec une production d’arts décoratifs due à l’artiste Jacques GRULER arrivé chez Daum en 1893.
Des pièces très significatives et très remarquées inspiré de l’art égyptien « les souffleurs de verre » potiche noire et rouge pour les personnages.
La nature par référence à Emile Gallé est utilisée pour les décors, flore, faune, paysages, insectes, personnages.
« Le rêve de Elsa » ou le Chevalier au cygne en référence à Lohengrin, opéra que Richard Wagner crée en 1850 la version française datant de 1870, représentation à Paris en 1887 ; vase bleu à deux couches de verre gravées à l’acide et à la roue en intaille et carnée : opposition entre la transparence du bleu, de la couche inférieure et l’opacité du blanc de la couche supérieure, symbolisme fort avec une économie de moyen.
La scénographie du stand Daum à l’exposition est signée Louis Majorelle.
L’exposition de Chicago préfigure l’Ecole de Nancy.
Autres expositions :
- Exposition des Arts décoratifs et industriels lorrains à Nancy 1894
- Exposition internationale des industries et Beaux-Arts à Bordeaux 1895
- Exposition internationale et universelle à Bruxelles 1897
- Exposition universelle de Paris 1900
- Exposition internationale artistique et industrielle de céramique et de verrerie à St Petersburg 1901
- Turin – Glasgow
2. Exposition universelle de Paris en 1900
Daum dont l’industrie de la verrerie d’art est désormais reconnue y présentera 300 pièces.
Daum est présent à l’esplanade des Invalides au pavillon de l’Union Centrale des arts décoratifs.
Du 14 avril au 27 octobre 1900 on comptera 51 millions de visiteurs.

Daum présente des appareils d’éclairage pour l’application de la verrerie à la lumière électrique ainsi que des procédés techniques nouveaux tel que la décoration intercalaire à grand feu.
C’est la consécration : le grand prix est partagé entre Daum et Emile Gallé, Antonin Daum est fait chevalier de la Légion d’Honneur.
« Du beau dans l’utile » est la devise.
Création de l’école de Nancy le 13 février 1901, présidée par Emile Gallé
Nancy est une capitale artistique ; l’exposition de Paris a été une réussite collective des industriels artisans et artistes lorrains.
De cette réussite va naître l’ « Alliance provinciales des industriels d’art » ou Ecole de Nancy.
Elle a pour but de favoriser la renaissance et le développement des métiers d’art en province et prévoit une école d’enseignement professionnel.
Cependant, le bilan des trois premières années de l’Ecole de Nancy n’est pas à la hauteur des ambitions, faute de moyens financiers.
A la mort d’Emile Gallé, Victor Prouvé lui succède en 1904.

- Le naturalisme et l’école de Nancy.
Le naturalisme est la caractéristique de l’école de Nancy, Il est inscrit dans les statuts de l’Ecole.
Pour l’exposition de Nancy en 1903 l’affiche réalisé par Victor Prouvé est significative : un homme coiffé d’un grand chapeau de paille, un carton à dessin sous le bras herborise dans un sous-bois.

Le décor de plante s’intègre à la forme :
Ex meuble de Majorelle
Le multicouche permettant la polychromie les couleurs superposées gardent tout leur éclat
Chez Daum sont remarquées les pièces telles que :
« vase aux tulipes » multi couche gravé à l’acide et à la roue, rehaussé d’or, 1898.
« vase aux arbres sous la pluie », décor intercalaire à grand feu, 1900.
« vase aux feuilles d’érable », technique de la vitrification des poudres, 1901.
« vase aux cycla…… », gravé à l’acide et à la roue, peint à l’émail et rehaussé d’or, 1901.
« coupe aux papillons de nuit » gravé à l’acide et à la roue, peint à l’émail et rehaussé d’or, 1905.
« vase au paysage mauve », gravé à l’acide, peint à l’émail, 1907.
« vase aux chardons, « vase aux prunelles », « vase aux mimosas », 1909.
Pièces de grande qualité Daum est passé maitre dans l’emploi de certaines techniques : la gravure à l’acide fluorhydrique, la dorure très employée pour les services de table avec des ors de grande qualité.
A l’objet unique, œuvre d’art Daum lui substitue la série mais sans altérer la qualité.
L’entreprise qui emploie plus de 300 ouvriers met au point des stratégies de production et de vente : production de pièces exceptionnelles rares et chères et également une production de modèles accessibles vendus en France et à l’étranger que le client achète chez des détaillants ou dans les grands magasins.
Dans les années 1920, la géométrie succède à la nature, c’est le triomphe de la forme.
A la deuxième guerre mondiale famille Daum est touchée par le conflit comme elle l’a été lors des conflits de 1870 et 1914.
La manufacture ferme.
Après-guerre sa réouverture se fait grâce à des groupes financiers.
Des représentants de la famille Daum participent à l’aventure pendant encore quelques années. La marque perdure.